Conseil au voyageur

www.diplomatie.gouv.fr : le site officiel diplomatique du gouvernement Français pour ne pas partir au mauvais endroit en voyage.

Le meuble pour enfant et les trucs à éviter quand on aménage une chambre d’enfant

chambre enfant

Lorsque vous pensez à installer un nouveau meuble pour enfant ou à revoir l’aménagement de la chambre de votre enfant, certains facteurs sont à considérer et certaines erreurs sont à ne pas commettre pour la sécurité et le bien-être de votre enfant. Si vous ne savez pas où donner de la tête, vous pouvez vous tourner vers des professionnels qui vous donneront des conseils et des astuces afin d’optimiser le confort dans la chambre de votre enfant. Vous pouvez vous rapprocher du spécialiste Anders Paris : http://www.anders-paris.com/ qui vous donnera des recommandations à ne pas négliger. En attendant voici déjà quelques informations qui vous seront d’une grande utilité.

Que ne doit-on pas faire quand on aménage la chambre de son enfant ?

Pour que la chambre de votre enfant soit un espace agréable, confortable et propice à l’épanouissement et au repos, il y a des règles de base à considérer : Tout d’abord ne mettez pas trop de meubles pour enfant dans la pièce, au risque de la surcharger. Éliminez les appareils électriques qui peuvent émettre des ondes et vous perturber. Surtout sachez que les portables, les téléviseurs ou les ordinateurs perturbent le sommeil qui est censé être réparateur. Évitez aussi les miroirs dans la chambre à coucher, certes ils donnent l’impression que la pièce est plus grande mais arrangez-vous pour le positionner de manière à ce que vous ne puissiez pas vous voir dedans depuis le lit. L’organisation est l’élément clé d’une pièce confortable, la place du lit est importante et doit vous préoccuper plus que les autres meubles. La situation idéale, serait que le lit soit placé contre un mur au centre de la pièce et être en perpendiculaire de la fenêtre. Optez pour la symétrie en choisissant des chevets de lit semblables ou ayant au moins les mêmes dimensions. Vous pouvez y installer des lampes de chevet qui vous accompagneront dans vos lectures nocturnes. Les rideaux et les voilages que vous mettez dans la chambre doivent être choisis avec soin et vous donner l’impression d’être dans un cocon n’oubliez pas qu’ils vous préserveront de la lumière du jour et de la curiosité du voisinage.

En plus du meuble pour enfant, du lit et autres meubles, vous devez prendre en considération les couleurs que vous utiliserez dans la chambre de votre enfant. Rappelons que les couleurs ont de l’influence sur notre humeur ainsi que sur notre sommeil. Pour que votre sommeil ou celui de votre enfant soit réparateur, les couleurs claires sont la meilleure option pour un environnement calme et paisible. Les couleurs bleues et vertes sont bien mais les couleurs roses aussi marchent bien, il en est de même pour le sol. Si vous le pouvez optez pour un sol clair ou au pire des cas posez un tapis clair avec duvet pour l’agrémenter, le tapis aide aussi à capter la lumière et ajoute de la douceur à la chambre.

Une cheminée bio éthanol a vu le jour, a fait des petits et le jardin resplendit

Une cheminée bio éthanol france

Le jardin est, pour tout être sensible qui craint l’homme et aime la nature, un refuge que l’on souhaite beau, de cette beauté altière et lumineuse, en toute saison, le jour comme la nuit. Nous recréons autour de nous, dans cette profusion végétale, odorante et colorée, notre vision d’un jardin perdu, le jardin d’Eden. Peu importe la signification que l’on donne à l’Eden, ici c’est biblique, là-bas plutôt cosmique. Le jour, sous le soleil ou sous la pluie, la vision est toujours belle parce que changeante. Mais la nuit ? Celui qui n’a pas tout essayer pour faire resplendir son jardin, même par une nuit sans lune, ne peut comprendre la tristesse de voir tomber le jour. Les lumières électriques sont des pures impossibilités esthétiques, les flambeaux qui s’éteignent ou se tordent de douleur sous la moindre brise sont de peu d’efficacité et attristent le décor plus qu’ils ne l’embellissent. Mais ce désespoir de l’homme en son jardin est terminé. Une cheminée bio éthanol, comme on peut trouver ici : http://www.biofactory.fr/lstsscat-cheminees-bioethanol-murales-1.html, fruit d’une belle créativité, vient de résoudre ce problème lancinant.

cheminée bio éthanol bio combustible écologique

Une cheminée, mais pour quoi faire dans un jardin ? Non pas une cheminée bio éthanol , mais sa progéniture, qui s’adapte et prolifère pour le plus grand bonheur de tous les amateurs de tableaux naturalistes. Le feu est un élément indissociable de la nature. Les flammes sont les lumières un peu diaboliques qui rendent tout plus fort à l’œil humain. Mais attention, le choix des emplacements est primordial, on ne dissémine pas des petits feux comme ça, c’est d’un tableau dont on parle, d’une recherche de lumière qui est l’empreinte des peintres flamands.
Le jardin doit être éclairé comme par lui-même, donner un relief pour le fondre soudain dans une ombre propice à l’imaginaire. Alors, installé au centre de cet Eden personnel, couché dans l’herbe odorante, on commence par écouter la nuit. On laisse ensuite les étoiles allumer le ciel, seulement après on allume lentement chaque petit feu, dont les âtres sont si différents que les flammes semblent appartenir à la même famille sans jamais se ressembler. La silhouette du cerisier, ombre un peu démoniaque, se détache sous la lune, les arbustes frémissent sous les flammes, s’habillant de pourpre un instant pour devenir or liquide, comme un mirage à peine entrevu. La fontaine où se baigne un chérubin potelé prend des airs de statue antique et l’homme se prend à imaginer que le chérubin se libère de la pierre et part folâtrer avec les elfes.

Une cheminée bio éthanol est à l’origine de ce bonheur simple, il suffisait d’y penser. Le feu ce sont des flammes, les flammes c’est la lumière, moins tranchée que celle du soleil, plus mystérieuse. Sous le soleil on vit pleinement, nulle trace d’ombre, les choses sont simples parce qu’évidentes. En permettant à l’homme de transporter la lumière volatile du feu et de l’apprivoisée, la nuit végétale devient luxuriante d’imaginaire. Le jardin est un monde différent on l’appréhende à la manière d’Italo Calvino, qui voyait avec terreur des statues quitter leur piédestal pour se venger de leur immobilité ou à celle d’un Jules Verne qui s’étonnait comme un enfant qui rêve comme un adulte.
La science n’est pas toujours néfaste à l’homme et à la nature, le bio éthanol permet à chacun d’obtenir un bien précieux, ce feu qui fait peur et qui attire, qui éclaire en préservant l’ombre qui doit l’être, en touchant un peu des flammes de l’enfer tant décrites et que l’on aimerait bien approcher sans s’y fourvoyer.
Quel chemin depuis que le premier homme se devait de préserver le feu dans une calebasse qu’il protégeait jalousement. Enfin ce chemin parcouru ne concerne que le feu, pas l’homme, il est toujours le même exactement. Il a peur de son ombre, il détruit ce qu’il ne connait pas, il croit en plus fort que lui et lui livre son âme avec facilité du moment qu’on lui promet la félicité et l’irresponsabilité. Voilà pourquoi Voltaire cultivait son jardin, pour n’en sortir que si la cause était d’extrême importance et encore avec regret et répugnance

Les critères de durabilité sur la consommation de carburant de la cheminée à l’éthanol

Cheminée à l’éthanol

Depuis quelques années, on observe une baisse dans la consommation des biocarburants, surtout en ce qui concerne le secteur des transports. Par contre la consommation globale est toujours en pleine expansion, ceci s’explique par le fait que les pays de l’Union Européenne se concentrent sur les critères de durabilité fixés par la directive énergies renouvelables qui définit les normes à respecter en termes de biocarburants. Il est vrai que les gens font de plus en plus appel à l’utilisation de biocarburants mais cela ne se limite pas aux véhicules, la plupart préfèrent s’en servir dans des équipements ou appareils comme la cheminée à l’éthanol . Une façon de préserver l’environnement de manière efficace. Ce genre d’équipements peut être retrouvé chez Bio Factory afin de participer de manière concrète à la protection de l’environnement. Lorsqu’il s’agit de biocarburants dans le secteur des transports, le biodiesel est le premier de la liste des carburants utilisés. Le deuxième de la liste est le bioéthanol fabriqué à base de betteraves ou de cannes à sucre.

Les critères de durabilité du biocarburant

cheminee design

On note depuis quelques années, l’augmentation de la consommation de bioéthanol par rapport au biodiesel. Le bioéthanol est souvent utilisé comme carburant dans les cheminées à l’éthanol. De plus, sur le marché on trouve l’E10 un carburant qui est fait à 90% d’essence sans plomb et à 10% d’éthanol. Ce carburant est très utilisé par les véhicules, car il est plus sain et il n’y a pas besoin de modifier le moteur avant de s’en servir. Quels sont donc les critères de durabilité si durement appliqués par la directive énergie renouvelable ? La directive 2009/28/CE fixe comme objectif principal pour les États membres de l’Union Européenne, un taux minimal de 10% à atteindre en 2020 dans le secteur des transports. Chacun des pays est dans l’obligation d’atteindre cet objectif. Les critères de durabilité sont fixés dans le cadre de cet objectif.

Les critères de durabilité justifient que l’Europe consomme moins de biocarburants dans le secteur des transports, alors que la cheminée à l’éthanol entraîne une consommation de plus en plus croissante du bioéthanol. Les critères de durabilité fixent les modalités d’incorporation des biocarburants. En plus l’objectif de réduction de 10% des émissions de gaz à effet de serre est de rigueur. Cette réduction s’applique en comparaison des chiffres de 2010 sur la totalité du cycle de vie des biocarburants. Les biocarburants ne respectant pas ces normes ne sont pas comptabilisés dans les objectifs atteints à l’échelle nationale. Parmi les principaux critères nous pouvons citer la réduction obligatoire des émissions de gaz à effet de serre d’un minimum de 35% par rapport aux autres carburants, dès 2017 cette réduction doit atteindre au moins 50% et 60% en 2018.

Pourquoi préférer un riad à Marrakech pour les vacances ?

villa à Marrakech

Il y a de très nombreuses façons de passer ses vacances au Maroc et l’une des plus appréciées par les voyageurs des quatre coins du globe reste dans un riad à Marrakech voir ici :  http://www.kiloua.com/ . Le riad est une maison traditionnelle dont le charme de l’ancien, l’architecture arabo-andalouse côtoie le mobilier contemporain, design et les équipements high tech dernière génération  Que vous soyez en famille, entre amis ou en couple, le riad est adapté à toutes les envies de découverte et de dépaysement !

Un riad : C’est quoi ?

Les voyageurs qui n’ont jamais entendu parler des riads de Marrakech ou de Fès sont sans doute restés en hibernation depuis plus d’une dizaine d’années. Les médias qui proposent des émissions sur le Maroc ne parlent plus que de cette tendance qui plait tant aux amateurs de vieilles pierres comme aux amateurs d’authenticité ! Le mot « riad » raisonne comme une habitation originale et exotique loin des chambres traditionnelles des hôtels sans grand charme. Il faut dire que ces maisons traditionnelles peuplées autrefois de plusieurs générations d’une même famille étaient très populaires. Certains riads ont même été érigés en véritable palais des Mille et Une nuits et abritaient la demeure des puissants comme des califes et autres sultans. Cet esprit prestigieux a été conservé par de nombreux propriétaires pour pouvoir le transmettre aux voyageurs des quatre coins du globe. Une bonne nouvelle pour ceux qui ont envie de passer des vacances typiques et authentiques au cœur de la médina de Marrakech.

kiloua

L’histoire des riads au Maroc remontent à la construction des villes comme au XII ème siècle pour Marrakech. La ville a été bâtie derrière de hauts murs d’enceintes pour faire face aux différents envahisseurs et se protéger. Au début de leur création, les riads étaient tous d’inspiration arabo-andalouse avec pour les plus prestigieux : marbre, zelliges anciens et autres trésors de conception dont les ouvriers de l’époque avaient le secret. Il y a plusieurs décennies, les habitants de l’ancienne ville ont commencé à s’en séparer à cause d’un entretien trop coûteux et d’un changement de leur mode de vie, les familles se sont divisées pour vivre dans des appartements ou de petites maisons en dehors de la médina. Certaines bâtisses ancestrales ont même été rayées de la carte, certaines ont été sauvées de justesse par la ville ou par des investisseurs privés et étrangers pour leur redonner tout leur éclat.

riad a Marrakech

Choisir un riad pour les vacances !

Selon un dernier recensement, il y aurait entre 1000 et 1500 riads accueillants des voyageurs rien qu’à Marrakech. Un business plus ou moins lucratif pour certains et pas mal de déceptions pour les voyageurs dans de très nombreux cas. Pour bien choisir son riad à Marrakech, il est important de prendre en compte quelques aspects indispensables ! La moindre des choses avant de choisir un riad c’est de vérifier que celui-ci fait bien parti de l’AMHMS qui est l’Association des Maisons d’Hôtes de Marrakech et du Sud. Un bon point de départ pour ne pas se tromper. Les avis des voyageurs sur des grands sites internet de partage peuvent aussi aider les futurs voyageurs à faire un choix cohérent pour passer un agréable séjour. Des portails sont également dédiés à la réservation de vos séjours à l’image de : www.espace-maroc.com qui met en avant des riads de différents catégories, à tous les prix et avec les avis des clients.

Que vous veniez en vacances à Marrakech en famille, entre amis avec des enfants ou même en couple, séjourner dans un riad présente de nombreux avantages et permet de passer des vacances au calme à proximité de tous les hauts lieux touristiques de la ville, de profiter des souks environnant pour faire quelques achats souvenirs à ramener dans vos valises mais également de découvrir des vacances autrement, loin de la standardisation des grands clubs et des chaines hôtelières internationales. Vous profiterez d’un séjour à moindre coût avec un service sur mesure, original et personnalisé sans frais supplémentaire. Un séjour dans un riad à beaucoup plus d’avantages que dans un hôtel. La convivialité sera à l’ordre du jour lors de votre séjour pour que vous vous sentiez comme à la maison dès votre arrivée.

Vous avez toutes les clés en main pour faire le bon choix et trouver un riad à Marrakech qui vous correspond ! Bonnes vacances à tous à Marrakech !

5 Lieux Incontournables à Marrakech

marrakech-jamaa-el-fna

La ville marocaine de Marrakech, aussi connue comme « La Perle du Sud » ou « La Ville Ocre », est la troisième ville la plus grande du Maroc (après Casablanca et Rabat) et s’étend aux pieds des montagnes enneigées de l’Atlas. En tant qu’une des Villes Impériales du Maroc, Marrakech jouit d’une longue et fascinante histoire qui trouve ses origines dans sa fondation par la princesse Zaynab en 1070.

 

La ville accueille non seulement le marché traditionnel ou « souk » le plus grand du Maroc, mais elle offre aussi une immense variété de vrais joyaux architectoniques qui sont absolument incontournables. Parmi les nombreux charmes de Marrakech, voici une liste des 5 plus magnifiques:

 

Palais Bahia

La construction du Palais Bahia fut commandée en 1880 par le Grand Vizir Sidi Moussa et on dit que c’était le produit de sa folie. Successivement au service des sultans Moulay Hassan et Moulay Abd el-Aziz, Sidi Moussa fut de fait le maître du Royaume du Maroc.

Le Grand Vizir ordonna l’érection de ce palais, qui consiste en pas moins de 160 chambres, pour une des concubines officielles, ce qui explique le nom de « Palais Bahia », qui signifie « Palais de la Belle ».

La propriété consiste en une succession de luxueux appartements et patios. La somptuosité et l’élégance des jardins intérieurs sont incomparables et les ornements et décorations sont tout simplement sublimes. En plus, la propriété est entourée d’un merveilleux jardin de 8 hectares.

La beauté du Palais Bahia est un témoignage exceptionnel de l’architecture orientale du XIXe siècle.

 

Tombeaux Saadiens

Les tombeaux saadiens sont les seuls restes qui puissent rendre compte du pouvoir et du raffinement de la Dinastie Saadienne, qui reigna sur le sud du Maroc pendant son âge d’or, de 1554 à 1659.

Au début du XVIIIe siècle, le Sultan Moulay Ismail avait déjà décidé de faire disparaître n’importe quelle trace du la magnificence de cette dynastie en ordonnant la destruction de tous les vestiges restants. Mais il n’osa pas a commettre le sacrilège de détruire l’endroit où ils se trouvaient enterrés et commanda la construction d’un mur à l’entrée de la nécropole, de sorte que l’emplacement des tombeaux demeura secrète jusqu’en 1917.

Le mausolée le plus impressionnant et le plus prestigieux est la Salle des Douze Colonnes. Cette salle accueille la tombe du fils du Sultan, Ahmad Al Mansur, dont la coupole en bois de cèdre et stuc a été délicatement sculptée. Les tombeaux sont faits en marbre blanc et bleu grisâtre de Carrara. Certains des tombeaux sont inscrits d’épitaphes poétiques,  comme celui de la princesse Zohra, sur laquelle on peut lire: « Ci-gît la tombe d’une noble dame, nouvelle lune, merveille de vertus ».

 

Palais El Badii

Dar El Badii, le “Palace de l’Incomparable”, fut érigé en 1578. Ce fut le souverain Ahmad Al Mansur qui décida de le construire pour célébrer sa victoire sur l’Armée Portugaise lors de la batalle de Ksar Al Kébir ou Bataille des Trois Rois en 1578. La construction de ce somptueux palace dura 25 ans, de 1578 à 1608, et les matériels les plus riches et les meilleurs furent utilisés dans la décoration des 360 chambres de cette splendide propriété.

La magnificence du Palais El Badii est aujourd’hui de l’histoire ancienne, puisqu’il fut une des nombreuses victimes de la volonté du souverain alaouite Moulay Ismail, le « Roi Guerrier », de détruire toutes les traces de l’héritage Saadien. Mais sans doute vous resterez stupéfaits en explorant l’immense esplanade avec ses bassins creusés et entourés de fortifications, une conception inspirée de l’Alhambra de Granada, en Espagne. Aussi, vous pourrez admirer la détresse de l’artisanat marocain dans le travail en bois sculpté du minbar de la Koutoubia exposé dans uns des pavillons réformés.

 

Place Jemaa El Fna

La place Jemaa El Fna est la place la plus grande de tout le continent africain et demeure le centre géographique, social et culturel de la médina de Marrakech. Pendant des siècles cette place a été, et continua è l’être, un point de rencontre et d’échange des populations du nord et du sud de cette région du pays.

Aujourd’hui, malgré les érosions culturelles et les mutations, la place Jemaa El Fna est le lieu de rencontre de marchands berbères, voyageurs, vendeurs ambulants, écrivains et artistes, et réunit tous les métiers et les arts traditionnels -scribes publiques, devins et devineresses, conteurs d’histoires, arracheurs de dents, herboristes, etc.- et les arts ambulants –charmeurs de serpents, acrobates, musiciens, danseurs, cracheurs de feu, etc.

 

Medersa Ben Youssef

La medersa ou “école” Ban Youssef es une des joyaux de l’architecture arabo-andalouse de Marrakech. La structure actuelle de cette école islamique fut érigée vers 1570, pendant la domination de la dynastie Saadienne, et fut restaurée en 1950. A l’apogée de son splendeur, la medersa pouvait loger jusqu’à 900 étudiants dans ses 150 chambres cubiculaires distribuées autour d’un patio intérieur sculpté somptueusement en bois de cèdre, marbre et stuc. Les sculptures ne contiennent aucune représentation humaine ni animale, tel que l’exige le coran, et consiste entièrement en des inscriptions et des figures géométriques. A cause de son architecture caractéristique, cette construction sacrée est la medersa la plus grande de tour le Maghreb.

 

 

Si vous avez donc pensé à découvrir la fantastique Ville Ocre et ses merveilles, je vous recommande de jouir également des formidables offres d’hébergement à Marrakech. Aussi, pour profiter au maximum de vos vacances à Marrakech, je vous conseille de consulter l’Internet pour avoir plus d’information sur les multiples options de vacances et de loisirs que vous pouvez trouver dans ce pays merveilleux et varié.

Les Meilleures Vacances de Pêche au Maroc

peche-maroc

Deux océans; 500 kilomètres de littoral méditerranéen et plus de 3000 kilomètres de littoral atlantique; des montagnes de plus de 4000 mètres d’altitude couvertes de neige avec d’innombrables rivières qui descendent par ses versants; plus de 200.000 hectares de retenues d’eau et un réseau fluvial de milliers de kilomètres; des déserts chaleureux et secs magiquement parsemés de oueds et d’oasis; ceci n’est qu’un échantillon de ce que le Maroc vous offre si votre passion est la pêche.

 

Le Maroc bénéficie d’excellentes conditions pour la pêche et dans l’eau douce et dans l’eau salée. Les paysages impressionnants, le climat tempéré et ensoleillé et la biodiversité de ses côtes et de son milieu rural garantissent une aventure de pêche gratifiante et mémorable dans un des lieux les plus magnifiques du monde pour pratiquer la pêche.

Au Maroc, les pêcheurs et pêcheuses ont l’opportunité de pêcher à l’intérieur, dans les eaux tranquilles des rivières et des lacs dans tout le pays, ainsi que sur la côte ou en haute mer et dans ses profondeurs. Les visiteurs peuvent s’enfoncer dans la mer pour profiter d’une pêche de profondeur excellente ou pour apprécier le calme et les vues au bord d’une rivière ou sur un canot au milieu d’un beau lac.

Si votre intérêt principal est la pêche d’intérieur, le Moyen Atlas est probablement votre meilleure option, puisqu’elle proportionne nombreuses opportunités dans ses lacs et ses rivières. Bien que l’on puisse pêcher un grand nombre d’espèces dans les eaux douces du Maroc, la truite est probablement la proie la plus commune à l’intérieur du pays. La truite se trouve plus fréquemment dans les oueds et dans les impressionnantes gorges et certains des meilleurs endroits pour pêcher la truite sont les pieds d’Azrou (près des lacs de Aghmas), Khenifra dans la rivière Ou mer R’bia, Ifrane et son magnifique parc naturel, et Ouirgane au bord de la rivière Nfis. Aussi Bin El Ouidane, près de Beni Mellal, est un endroit excellent pour pêcher tant la truite que la carpe.

Mais les lacs du Maroc son pleins de douzaines d’espèces et offrent des paysages exceptionnels. Les espèces les plus communes qu’on peut trouver dans les lacs marocains sont le brochet, le gardon, la carpe noire, le barbeau, la perche, la carpe commune et l’anguille, et la saison va généralement de mai à juin, selon les espèces. Aussi, un grand nombre de pêcheurs recommandent la région près de Bab Adrar d’Atlas, qui en berbère signifie « Porte des Montagnes de l’Atlas », où il y a plusieurs lacs de montagne assez profonds. Dans ces lacs on peut pêcher la carpe noire, le barbeau, la perche et la truite.

Mais si vous préférez pêcher dans la mer, il y a autant d’opportunités que pour la pêche d’intérieur. La pêche maritime au Maroc, spécialement le long de la côte atlantique, est très riche et variée et ne vous décevra pas. Son littoral est l’un des plus riches du monde, avec plus de 430.000 tonnes de pêche par an. On y peut aussi pratiquer la pêche de profondeur et il est facile d’organiser des voyages en bateau partant de Sakhla au Sahara et de Mohammedia, près de Casablanca, deux des plus connus ports de pêche de l’Atlantique et de tout le pays. Moulay Bousselham, près de Kenitra, est aussi un très bon choix.

Un autre endroit magnifique pour pratiquer la pêche sur la côte atlantique est l’adorable village de pêche d’Essaouira et les petits villages aux environs, à seulement 160 kilomètres à l’ouest de Marrakech et à deux heures environ de Bab Adrar d’Atlas. Ici vous aurez aussi de nombreuses et excellentes opportunités de profiter de la pêche sur la plage et sur une embarcation, ainsi que de pratiquer la pêche en pleine mer. En plus de sa pêche splendide, Essaouira offre de nombreux atouts touristiques et bénéficie de plusieurs lieux d’énorme intérêt, parmi lesquels se trouve sa fascinante médina, inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Les principales espèces qu’on peut trouver dans les eaux de mer du Maroc sont le mulet, la daurade commune et la daurade rouge, la sole, le loup de mer, la taxa, la perche de mer, le barracuda, l’anguille, le merlu et le bonite, entre beaucoup d’autres. Si vous décidez de pratiquer la pêche de profondeur, vous pourrez pêcher le thon, l’espadon, le barracuda, le mérou et le marlin blanc. De sorte que, comme vous pouvez le voir, la variété des espèces dans les eaux marocaines est énorme et ses mers bénéficient d’une vie et d’une beauté très abondantes.

Mais, comme dans beaucoup de pays en voie de développement, l’eau constitue une ressource vitale et inestimable. De plus, comme dans la plupart des pays de l’Afrique, elle est en effet une ressource très rare. Le Maroc en particulier, avec plus de 3200 km de côtes atlantique et méditerranéenne, a une énorme dépendance vis-à-vis de l’eau et de son correct soin et entretien. La diversité de sa faune et flore, la stabilité de son économie en voie de développement mais encore pauvre et, surtout, la santé et le bien-être de sa population dépendent de manière cruciale de sa propreté, de sa distribution et de son entretien.

Beaucoup d’organisations et d’associations travaillent consciencieusement pour éviter que les déchets industriels soient versés dans la mer, pour la conservation des sources d’eau douce et d’eau de mer et contre la distribution inégale et le manque d’approvisionnement d’eau. Mais toutes ces circonstances, qui ont provoqué une crise permanente et qui indiquent de graves conséquences à long terme, sont pourtant évitables si on y devient conscients et on fait campagne ou on agit sur elles. Pensez à ceci: s’il n’y a pas d’eau, il n’y a pas de pêche!

 

Venez donc au Maroc et profitez d’un des endroits les plus variés et attirants du monde pour pratiquer la pêche. Le climat du pays est tempéré et ensoleillé pendant toute l’année et ses paysages sont spectaculaires. En plus, le Maroc offre d’innombrables atouts: une histoire fascinante et millénaire, une gastronomie riche et exquise, un hébergement divers et pas cher et un peuple célèbre pour sa générosité et son hospitalité. Et, bien sûr, une eau fragile mais d’une valeur incalculable.

Votre expérience de pêche sera encore plus réussite si vous choisissez l’hébergement au Maroc le plus approprié à vous besoins et à vos désirs. De nombreux hôtels au Maroc vous aideront même à planifier vos expéditions de pêche au moindre détail et seront ravis de vous recommander la meilleure façon de profiter au maximum de votre aventure.

10 Festivals à Marrakech

Marrakech-du-rire-2013

Marrakech accueille une grande variété de festivals internationaux de tous les genres qui constituent une des nombreux attraits de la Ville Ocre. Voici une liste de quelques uns des festivals meilleurs et plus intéressants célébrés à Marrakech:

 

  1. 1.       Festival International de Musique Universitaire de Marrakech (FIMUM)

La 6e édition de cette manifestation culturelle, célébrée en Avril 2009, réunit plusieurs ensembles musicaux universitaires marocains et d’autres pays, tels que l’Egypte, l’Algérie, la Tunisie, la France, la Syrie, le Portugal, le Brésil, le Mexique, la Palestine, l’Allemagne, l’Espagne, la Hongrie et la Suède. Le FIMUM, avec ses dimensions éducationnelle, humaine et culturelle, a comme objectif principal de contribuer activement au boom culturel de la Ville Ocre.

  1. 2.       Festival National des Arts Populaires de Marrakech (FNAP)

Ce festival, le plus ancien du Maroc, célébra sa 44e édition en Juillet 2009 et réunit plus de 700 artistes et 40 troupes de tout le pays. En plus des danses amazigh et des musiciens gnaoua dans le cadre spectaculaire du Palais Badii, le festival déploie également d’autres danses et musiques traditionnelles représentatives de chaque région du pays sur un grand nombre de scènes distribuées à travers toute la ville. Le public jouira de duos chantés par les plus grands et célèbres artistes contemporains marocains, ainsi que par des artistes et des ensembles des nouvelles générations. Mes meilleures troupes venues de toutes les régions du Maroc sont sélectionnées pour exhiber la richesse et la diversité culturelle et de patrimoine musical de chaque région et, donc, de tout le pays.

  1. 3.       Festival International de Magie de Marrakech

Un grand nombre de magiciens marocains et internationaux de renom venus de l’Espagne, l’Italie, la France et la Chine participent à la 6e édition de ce festival magique en mars 2009. Soigneusement choisis dans tous les coins de la planète, les talentueux artistes participants ont gagné les concours de magie les plus importants du monde, tels que Las Vegas, Monte-Carlo, Beijing, Paris ou Rome.

  1. 4.       Festival de la Dakka Marrakchia   

Les habitants de Marrakech résistent encore contre les rythmes occidentaux et célèbrent ses propres rythmes pendant la 3e édition du Festival de la Dakka Marrakchia en janvier 2009. L’Association Marocaine des Amis de Palmier (AMAN) a prise en charge la conservation du patrimoine musical de la Ville Ocre, qui rappelle ses racines africaines. Cette 3e édition a profité d’une ouverture vers d’autres rythmes marocains similaires, tels que la Dakka de Demnat ou celle de Taroudant.

  1. 5.       Festival  International du Rire de Marrakech

Les créateurs de ce festival souhaitent revivre, lors de sa 4e édition en décembre 2009, la dynamique du rire et de l’humour et offrir l’opportunité de briller à des jeunes artistes encore inconnus. En ce sens, des comédiens, des acteurs et des chanteurs, ainsi que des metteurs en scène et des producteurs de télévisions, des scénaristes ou des simples curieux venus des quatre coins du monde se donnent rendez-vous pour partager leur intérêt pour l’humour, le rire et la comédie pendant trois jours. Une vingtaine de comédiens français, belges et marocains participent à cet évènement, qui célèbre aussi une compétition de jeunes talents. Une grande variété de spectacles, y compris des monologues, de l’animation, des spectacles burlesques, de la danse, des concerts, des jeux, des gags et même des spectacles pour enfants.

  1. 6.       SUN Festival – Festival National des Jeunes et de la Musique de Marrakech (FNDJEM)

Cette 2e édition du Sun Festival en juin 2009 est un important tremplin pour des jeunes talents qui participent à diverses compétitions, ateliers et remise de prix. Ce festival original, unique et éclectique réuni plus de 250 jeunes artistes et une centaine de musiciens consacrés de la scène alternative marocaine et accueillira toutes sortes de styles et d’influences musicales: musiciens gnaoua traditionnels, rap et hip hop marocain et français, electro, folk, RnB, house, fusion, etc.

  1. 7.       Festival International de Danse Contemporaine à Marrakech « On Marche »

La 4e édition de cette manifestation culturelle, célébrée en janvier 2009, a accueilli des danseurs et de chorégraphes de plusieurs pays, y compris l’Espagne, le Japon, les Etats-Unis, la Corée du Sud, la Grèce, la Côte d’Ivoire, la Norvège, l’Iran, Burkina Faso et la France. En plus des numéros de danse et des spectacles, le festival propose aussi des ateliers et des tables rondes, ainsi que des projections de films et de vidéos de danse, pour pouvoir ainsi répondre à l’intérêt de rapprocher la danse à une audience plus vaste et de permettre une meilleure diffusion des différents genres artistiques inclus dans le programme du festival.

  1. 8.       Festival International de Théâtre de Marrakech

Le menu de la 5e édition de ce festival, communément célébré pendant le mois de mai, comprend une conférence internationale animée par des professeurs marocains et étrangers éminents, des tables rondes et des ateliers. L’événement accueille invariablement des compagnies théâtrales de pays de tout le monde, comme la Palestine, l’Irak, la Tunisie, la Belgique, la Serbie, le Soudan, Monaco et l’Italie. Chacune des éditions est dédiée à une figure éminente du théâtre marocain pour célébrer ainsi les vies consacrées au progrès et à la diffusion de la dramaturgie.

  1. 9.       Festival International de Théâtre Universitaire de Marrakech

Le programme de ce festival est extrêmement varié et original. Célébré en novembre 2008, la 2e édition de cette manifestation culturelle a compris des spectacles de danse, de comédie et de drame interprétés par des compagnies professionnelles et universitaires venues de la France, la Belgique, l’Allemagne, l’Egypte, la Russie et la Suisse, ainsi que par plusieurs troupes jeunes locales et nationales. Des tables rondes, des conférences et des ateliers complètent l’intéressante offre de ce festival.

  1. 10.   Festival International du Film de Marrakech (FIFM)

Le FIFM est le principal événement consacré au septième art du Maroc et, probablement, de tout le continent africain, ainsi que la manifestation culturelle la plus importante et glamoureuse de la Ville Ocre. Le festival a lieu normalement pendant les mois de novembre ou décembre et célèbre sa 9e édition en 2009. L’événement réunit des fameux du monde du cinéma venus de tout le monde et son jury comprend des metteurs en scène, des comédiens, des producteurs, des scénaristes, des écrivains et des personnalités du cinéma international. Le FIFM est présidé par le prince Moulay Rachid et projette et décerne l’Etoile d’Or à des films et des courts-métrages de tout le monde.

 

Vous pouvez donc voir comment la scène festivalière de Marrakech est variée et riche, ainsi que le reste des attractions de la ville, qui sont nombreux et de premier choix. Pour pouvoir profiter pleinement de votre expérience festive, choisissez parmi les meilleurs hôtels de Marrakech ou bien une des charmantes riads de Marrakech et vous aurez sans doute une aventure festivalière inoubliable à la Ville Ocre.